Encore un nouvel épisode au feuilleton délirant du chantier nucléaire EPR de Flamanville : à quand la fin ?

COMMUNIQUE DE PRESSE du 25 juillet 2018

Après les soudures reconnues ratées, EDF a néanmoins demandé début juillet de réaliser des essais à chaud avec de la vapeur radioactive sur des circuits qui risquent de lâcher.

Aujourd’hui, elle vient d’avouer une nouvelle dérive des coûts de chantier qui atteint-officiellement- les 11 milliards d’euros* ainsi qu’un retard supplémentaire de plus d’un an pour un hypothétique chargement du combustible et démarrage  fin 2019 . Et en raison de ce retard, justifie le maintien inacceptable de la centrale Fessenheim grâce au « décret de dupes sur une illusoire fermeture » que le Collectif anti-nucléaire Ouest avait dénoncé dans ce communiqué d’avril 2017 ** Continuer la lecture de Encore un nouvel épisode au feuilleton délirant du chantier nucléaire EPR de Flamanville : à quand la fin ?

Paulette et Didier Anger lauréats du 20ème Nuclear-Free Future Award

Paulette et Didier viennent d’apprendre que leur résistance à l’oppression antinucléaire de plus de 40 ans est récompensée par le prix international Nuclear-Free Future Award (Prix pour un Avenir Libéré du Nucléaire), nous leur laissons la parole.

Continuer la lecture de Paulette et Didier Anger lauréats du 20ème Nuclear-Free Future Award

Colloque Régional Mines d’Uranium / Radon – Vannes 28 avril 2018

Les vidéos du Colloque

Si la situation des terres contaminées suite aux catastrophes nucléaires de Fukushima (11 mars 2011) et Tchernobyl (26 avril 1986) est globalement connue du grand public, il n’en est pas de même des contaminations radioactives laissées par l’exploitation de plus de 250 mines d’uranium en France. Elle lègue plus de 200 millions de tonnes de déchets radioactifs dont 50 millions de résidus. 11 millions d’entre eux sont stockés sur l’ancien site de l’usine de l’Ecarpière à proximité de Clisson en Loire-Atlantique. En Bretagne et ailleurs, des prés, jardins, bois, cours, terrains de jeux, parkings, sentiers de randonnée présentent de fortes anomalies radioactives

Aussi pour informer sur cette situation méconnue du grand public, la Fédération anti-nucléaire Bretagne (Fan-Bretagne) a organisé le samedi 28 avril de 10h à 20h à la Maison des Associations de Vannes un colloque sur les anciennes mines d’uranium et le risque radon.

10h-12h : Exposé des associations du Collectif Mines d’Uranium

Les associations de Bretagne et Pays de Loire du Collectif Mines Uranium (CMU) ont exposé de 10h à 12h la situation découverte et ont parlé de leur difficile combat patient et tenace contre ORANO (ex-AREVA) pour faire respecter les règles élémentaires de radioprotection du public.

14h-16h : Conférence débat de Syliane Poulenard – CRIIRAD – sur le risque Radon

Sylviane Poulenard, vice-présidente de la CRIIRAD, a parlé d’un gaz radioactif omniprésent dont elle a pointé le risque depuis 1988 : le radon que l’on trouve très présent dans les anciennes mines mais aussi dans les massifs granitiques, les maisons, les bâtiments publics (écoles, mairies…) et donc ici en Bretagne.

17h – 19h : Projection de rushs d’un documentaire en préparation sur les anciennes mines d’uranium, en présence du réalisateur Larbi benchiha, et conclusions du Colloque

Au moment où le risque de catastrophe nucléaire en France grandit, où la recherche extractive en Bretagne risque de reprendre à proximité des filons d’uranium, où le risque radon augmente dans nos habitations de plus en plus confinées, quelles revendications et quelle action ?

Contacts des associations participantes :

Association Moine et Sèvre pour l’Avenir
(Site de l’Ecarpière – 44)
moineetsevre@gmail.com

Association Cap Radioactivité
(Site de Guérande / Piriac – 44)
cap.radioactivite@free.fr

Association Roz Glas
(Concession de Lignol – 56)
rozglas@laposte.net

Association NORIA
(Concession de Malllèvre – 85)
05 49 81 97 44

CRIIRAD
29 Cours Manuel de Falla
26000 VALENCE
Tél : 04 75 41 82 50
contact@criirad.org
www.criirad.org

Stop nucléaire 56 Trawalc’h
contact@stop-nucleaire56.org

Organisation

Fédération anti-nucléaire Bretagne
31 rue Guillaume le Bartz
56000 VANNES
tél. 06 65 72 31 66
contact@fan-bretagne.org
www.fan-bretagne.org

 

Communiqué : Colloque Régional Mines d’Uranium / Radon – Vannes 28 avril 2018

Terres contaminées à Fukushima, Tchernobyl…  mais la Bretagne concernée aussi. 

 Colloque sur les anciennes mines d’uranium et le risque radon
Samedi 28 avril à Vannes 10h – 20h
Maison des Associations
31 rue Guillaume Le Bartz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture de Communiqué : Colloque Régional Mines d’Uranium / Radon – Vannes 28 avril 2018

Bure : opération policière outrageusement démesurée à l’image de l’impasse nucléaire

Cliquez sur le lien pour afficher les photos des rassemblements en Bretagne

Communiqué du 22 février 2018

Bure : opération policière outrageusement démesurée à l’image de l’impasse nucléaire

La fédération anti-nucléaire Bretagne dénonce l’opération policière déclenchée ce matin à 6 h 30 outrageusement démesurée pour déloger les résistants à l’installation du centre d’enfouissement irréversible des déchets nucléaires à Bure dans la Meuse (CIGEO). Ceux-ci veillaient à la préservation du Bois Lejuc que l’Agence nationale des Déchets Radioactifs (ANDRA) voulait raser illégalement.

Il est temps que les citoyens refusent l’impasse nucléaire dans laquelle cette industrie les a placés car elle ne sait que faire des déchets nucléaires produits depuis l’extraction de l’uranium jusqu’au démantèlement de ces installations civiles et militaires . La sagesse commande d’arrêter de produire des déchets , un poison radioactif pour des milliers d’années, au lieu de s’entêter dans cette folie nucléaire.

Elle appelle à se rassembler dès ce soir à 18 h devant les préfectures.

Contacts presse : Chantal Cuisnier 06 84 14 58 87/ Marie Nicolas 06 72 50 89 14/ Alain Rivat : 06 65 72 31 66 /

La Fédération Anti-nucléaire Bretagne a été constituée le 27 octobre 2012 à Pontivy. Elle a pour but de structurer et d’amplifier l’action régionale du mouvement antinucléaire breton, et d’agir pour l’arrêt immédiat du nucléaire.

Quelques photos des rassemblements organisés le 22 février :

 

 

Vannes : une trentaine de personnes solidaires des résistants de Bure.

Fougères : 30 personnes

Quimper : Près d’une centaine de jeunes et moins jeunes…