Uranium en Morbihan : AREVA impose sa loi.

Communiqué de l’association Roz glas du 3 juillet 2014

À la réunion annuelle de la commission d’information et de suivi des sites (CIS) de la concession de Lignol du 16 juin 2014, un planning de décontamination de sites anormalement radioactifs a été enfin présenté. Après avoir traîné plus de 5 ans pour faire un bilan environnemental qui aurait du être fait 20 ans auparavant – et aurait évité la dispersion de déchets radioactifs dans les chemins, cours de ferme, prés, jardins, chemins -, AREVA veut maintenant bâcler en moins d’un mois, sans concertation, les opérations d’enlèvement de déchets radioactifs. Elle veut imposer une décharge radioactive sur la commune de Persquen.

L’inquiétude du maire de Persquen est légitime ainsi que le refus par son conseil municipal d’accueillir des déchets issus des mines d’uranium sans un certain nombre de garanties, notamment par rapport à l’impact sur le ruisseau en contrebas qui se jette dans le Scorff, le niveau radioactif des déchets apportés et leur tonnage maximum.

Des situations similaires en France ont montré que :

➔ AREVA n’a enlevé que partiellement les déchets (voire parking de Gueugnon, plan d’eau de St Privat en Corrèze).

➔ L’exploitant ne respecte pas ce qui est initialement annoncé pour un site de stockage de déchets nucléaires (voire La Hague, Soulaines).

Une concertation au plus vite entre élus, associations, citoyens concernés et autorités s’impose, afin de décider de la moins mauvaise solution dans l’intérêt des populations.

Depuis juillet 2008, l’association Roz glas demande qu’en attendant les opérations de décontamination, une sécurisation des anciens sites miniers soit mise en place avec signalisation du danger radioactif, fermeture de l’accès par grillage. Le public ne doit pas se prendre des doses de radioactivité supplémentaires à son insu : c’est un principe de radioprotection élémentaire.

Elle demande aussi la publication de la cartographie héliportée radiamétrique de la région réalisée par AREVA dès 2011, complétées des mesures prises au sol.

Contact presse : Patrick Boulé 02 97 51 65 92 – Chantal Cuisnier : 06 84 14 58 87

rozglas(a)laposte.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *