M51 : technologie de guerre

Communiqué du 30 septembre   2015  :

Reprise des essais du missile 51 : inadmissible provocation et violation du traité de non-prolifération

TirMissileReprise des essais du missile 51 : inadmissible provocation et violation du traité de non-prolifération

La Fédération anti-nucléaire Bretagne dénonce la reprise des essais du missile 51 après le cuisant échec en mai 2013 à Penmarc’h, près, tout près des côtes bretonnes. Cet essai a été effectué au centre d’essais des Landes à Biscarosse près de Bordeaux. La procédure des essais semble être reprise dès le début, essai en « piscine » depuis la terre. Les essais précédents en 2010 et 2013 avaient été réalisés à partir d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) au large de Penmarc’h (Finistère).

Ce missile de 56 tonnes, 12 m de haut est destiné à recevoir des ogives nucléaires, son programme de mise au point constitue une véritable relance de l’armement nucléaire.

C’est une violation du traité international de non-prolifération signé par la France.

C’est une provocation en ces temps de conflits qui se multiplient dans le Moyen-Orient, en Afrique et en Ukraine. Rappelons que ces ogives nucléaires depuis 2006 peuvent être utilisées sur le champ de bataille (discours de Jacques Chirac le 19 janvier 2006 à l’Ile Longue).

C’est une obscénité en ces temps de restrictions budgétaires opérées dans la culture, la santé et l’éducation. Chaque essai coûte 120 millions d’euros et le programme consacré à l’arme atomique par la loi de programmation de 2014 est de 3, 5 milliards d’euros.

Cette relance du programme nucléaire avec le M51 est vaine et dangereuse, elle ne fait qu’exacerber les tensions, accroître la vulnérabilité de la France avec ses multiples installations nucléaires qui sont autant de cibles potentielles pour des actes terroristes.

La Fédération anti-nucléaire Bretagne appelle tous les citoyens épris de justice et de paix,  soucieux de préserver la vie, à mettre toutes leurs forces à stopper un tel entêtement aveugle dans la technologie nucléaire qui confine à la folie comme l’a si justement démontré le documentaire « Terres nucléaires, une histoire du plutonium » diffusé  hier sur ARTE  (1).

(1) http://www.arte.tv/guide/fr/057063-000/terres-nucleaires?autoplay=1

 

Fédération Anti-nucléaire Bretagne6 rue de la Tannerie – 56000 VANNES

Email : contact@fan-bretagne.org – Tel : 06 65 72 31 66 – Site : http://fan-bretagne.org/

Contacts presse :

Marie Nicolas : 06 72 50 89 14

Alain Rivat : 06 65 72 31 66 /

Chantal Cuisnier : 06 84 14 58 87

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.