Communiqué du 30 juillet 2016 : collectif Anti-Nucléaire Ouest

MALGRÉ LE BREXIT, DEUX EPR à HINKLEY POINT ?

IL EST ENCORE TEMPS D’ARRÊTER LES RISQUES ET LES FRAIS !

Communiqué du collectif Anti-nucléaire  Ouest : http://www.can-ouest.org/

Cocorico ! Le conseil d’administration d’EDF vient d’annoncer, à l’issue d’ une réunion tendue, la vente de deux réacteurs EPR à la Grande Bretagne avec le constructeur chinois.CGN.…21 milliards avoués , 33 selon d’autres estimations. En réalité, EDF se refile à elle-même, deux EPR à Hinkley Point, par l’intermédiaire de British Energy, sa filiale anglaise .

Mais qui va prendre les risques financiers, aujourd’hui les plus visibles?

EDF est déjà endettée officiellement à raison de 37, 5 milliards d’euros,

  • Sans compter les 15 milliards immobilisés pour l’achat de British Energy
  • Sans compter l’engagement de 55 milliards (100 d’après la Cour des Comptes) pour rafistoler les vieux réacteurs dont la durée de vie est prolongée au-delà des 30 ans pour lesquels ils étaient prévus.
  • Sans compter les 30 milliards (coût actuel) pour le stockage à Bure des déchets nucléaires de haute activité à vie longue( CIGEO).
  • Sans compter l’oubli de provisionner de 200 à 300 milliards d’euros, selon EDF elle-même, la relance d’EPR nouveau modèle , à partir de la fin des années 2020 ;
  • Sans tenir compte du retour d’expérience de la construction de l’EPR de Flamanville qui connaît déjà une dérive de ses coûts de plus de 300%.

 

Hinkley_Point_A,_nuclear_power_station_-_geograph.org.uk_-_1105737

La faillite d’EDF est d’ores et déjà programmée !

Et les tripatouillages comptables ne sauveront pas EDF de la faillite ! Elle vient d’annoncer dans ses comptes , un allongement de 40 à 50 ans de la durée d’amortissement l’ASN ne donnera son avis générique sur la possibilité technique de prolongation qu’en …2018.Cette fuite en avant comptable est aussi une insupportable pression sur l’ASN pour qu’elle accorde cette prolongation au mépris de la sécurité !

Cette situation financière calamiteuse explique la vive inquiétude et l’opposition des syndicats à l’intérieur du conseil d’administration et les démissions successives du directeur financier d’EDF et d’un administrateur. EDF étant encore propriété de l’Etat à raison de 83%, c’est l’Etat lui-même qui est menacé par cette faillite annoncée. Le consommateur-usager d’EDF, français, devra-t-il payer deux fois la catastrophe à venir, et sur sa facture d’électricité et sur sa feuille d’impôts?
Parallèlement EDF prépare la construction par ERDF d’une ligne de 320 000 volts pour évacuer les excédents de Flamanville depuis le poste de Menuel en Cotentin vers Exceter au Devon.

D’autres risques existent

  • La gestion des déchets nucléaires ;
  • L’accident, en bordure de la Manche, (Flamanville, Paluel, Penly.,Gravelines,) dont l’autorité de sûreté nucléaire reconnaît elle-même la possibilité, en Europe, en France et en Grande Bretagne ;
  • Les attentats possibles, avec lesquels les décideurs jouent les autruches.

Il n’est pas trop tard pour arrêter la fuite en avant d’EDF et de l’Etat français : la décision de la Grande-Bretagne de commencer la construction de ces deux EPR à Hinkley ne devrait intervenir qu’à l’automne, au moment même où en France devrait se prendre la décision de valider ou non, la cuve défectueuse de l’EPR de Flamanville.

Tous à Flamanville
Les 1er et 2 octobre 2016
Arrêt du nucléaire, énergie de destruction massive
Non à l’EPR ! Non au rafistolage des réacteurs !

Collectif Anti-Nucléaire Ouest (Can-Ouest)
10 Route d’Etang-Val

50340 LES PIEUX
contact@can-ouest.org
www.can-ouest.org

Contacts presse :
Didier Anger 06 80 23 39 45
Sylvie Sauvage 06 08 71 79 61
Martial Château 06 45 30 74 66
Chantal Cuisnier 06 84 14 58 8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *