Communiqué du 15 juin 2016 : que s’est-t-il passé au large de Penmarc’h le 15 juin 2016 ?

 

Communiqué du 15 juin  2016 :

Que s’est-t-il passé au large de Penmarc’h  le 15 juin 2016 entre 5H30 et 10H* ?

Mercredi 15 juin 9h 35 : le radar de suivi du tir du missile nucléaire M51 prévu aujourd’hui se replie, comme le montre la photo prise par les militants de la Fédération Antinucléaire Bretagne présents sur les lieux ! CMQ160615-Radar

La France a donc renoncé à son tir de missile M51 au large de Penmac’h (29).

Report sur la période du 16 juin au 6 juillet entre 5h30 et 10h, ou annulation, problème technique ou choix politique, une seule chose est certaine : un sous-marin nucléaire lanceur d’engin risque fort de naviguer encore en sub-surface au large de Penmarc’h et un nouveau tir de missile M51 réalisé. La France doit arrêter de développer un nouveau programme de missiles nucléaires et doit donner un signal fort à toutes les puissances nucléaires par un désarmement unilatéral de sa force de dissuasion. La France doit respecter sa signature du Traité de Non-Prolifération nucléaire (TNP). La France ne peut rester au ban des nations comme la Corée du Nord qui elle aussi poursuit une politique proliférante.

La présence de militants de la Fédération Antinucléaire Bretagne à Penmac’h dès 5h30 du matin a permis échanges et diffusion d’informations aux passants sur ce programme nucléaire inutile, coûteux, dangereux et inhumain.

1280px-Pointe_de_Penmarc'h

Contacts presse :

Marie Nicolas : 06 72 50 89 14 /  Alain Rivat : 06 65 72 31 66 / Chantal Cuisnier : 06 84 14 58 87 /

La Fédération Anti-nucléaire Bretagne a été constituée le 27 octobre 2012 à Pontivy. Elle a pour but de structurer et d’amplifier l’action régionale du mouvement antinucléaire breton, et d’agir pour l’arrêt immédiat du nucléaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *