Archives pour la catégorie militaire

Essais nucléaires : disparition d’un juste, Bruno Barrillot

Communiqué du 28 mars 2017

Bruno Barillot est décédé ce samedi 25 mars à Tahiti à l’âge de 76 ans auprès de ceux qu’il a défendu jusqu’à son dernier souffle : les victimes des essais nucléaires en Polynésie française.

La fédération anti-nucléaire Bretagne rend hommage à l’action de cet infatigable militant anti-nucléaire, épris de justice et de paix. Il réunissait documentation, preuves, arguments afin de faire reconnaître et indemniser  ceux qui souffraient dans leur chair des conséquences des essais nucléaires notamment en Polynésie française. Larbi Benchiha, réalisateur en 2016 du film « Bons baisers de Moruroa » l’avait interviewé longuement à ce sujet.

Bruno Barrillot a conduit une réflexion approfondie et documentée sur les questions de conflits et armements notamment nucléaires, réflexion précieuse sur laquelle il faut nous appuyer* au moment où la France a choisi de doubler le budget consacré à l’arme atomique et a voté en décembre dernier contre l’organisation d’une conférence en 2017 à l’ONU pour bannir l’arme atomique.

Cette résolution a été approuvée par 113 pays n’acceptant plus de se faire terroriser par ceux qui possèdent cette arme de destruction massive.

Continuer la lecture de Essais nucléaires : disparition d’un juste, Bruno Barrillot 

M51 : technologie de guerre

Communiqué du 30 septembre   2015  :

Reprise des essais du missile 51 : inadmissible provocation et violation du traité de non-prolifération

TirMissileReprise des essais du missile 51 : inadmissible provocation et violation du traité de non-prolifération

La Fédération anti-nucléaire Bretagne dénonce la reprise des essais du missile 51 après le cuisant échec en mai 2013 à Penmarc’h, près, tout près des côtes bretonnes. Cet essai a été effectué au centre d’essais des Landes à Biscarosse près de Bordeaux. La procédure des essais semble être reprise dès le début, essai en « piscine » depuis la terre. Les essais précédents en 2010 et 2013 avaient été réalisés à partir d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) au large de Penmarc’h (Finistère).

Ce missile de 56 tonnes, 12 m de haut est destiné à recevoir des ogives nucléaires, son programme de mise au point constitue une véritable relance de l’armement nucléaire.

C’est une violation du traité international de non-prolifération signé par la France.

C’est une provocation en ces temps de conflits qui se multiplient dans le Moyen-Orient, en Afrique et en Ukraine. Rappelons que ces ogives nucléaires depuis 2006 peuvent être utilisées sur le champ de bataille (discours de Jacques Chirac le 19 janvier 2006 à l’Ile Longue).
Continuer la lecture de M51 : technologie de guerre