Archives pour la catégorie Communiqués

Qui signera le décret de mise en service du réacteur nucléaire EPR de Flamanville ?

COMMUNIQUE DE PRESSE du Collectif Anti-Nucléaire Ouest du 31 août 2018

C’est le prochain ministre de l’écologie qui devra endosser la responsabilité d’accorder une dérogation pour mettre en service un réacteur aux innombrables malfaçons dont la cuve défectueuse est susceptible de rompre et par conséquent d’entraîner une catastrophe. Qui aura l’inconscience d’apposer sa signature sur un tel décret ? Le Collectif anti-nucléaire Ouest avait écrit par deux fois * au président Emmanuel Macron et à son gouvernement en septembre 2017 et janvier 2018 pour souligner les risques encourus à ne pas abandonner ce chantier désastreux de l’EPR de Flamanville. Continuer la lecture de Qui signera le décret de mise en service du réacteur nucléaire EPR de Flamanville ? 

Encore un nouvel épisode au feuilleton délirant du chantier nucléaire EPR de Flamanville : à quand la fin ?

COMMUNIQUE DE PRESSE du 25 juillet 2018

Après les soudures reconnues ratées, EDF a néanmoins demandé début juillet de réaliser des essais à chaud avec de la vapeur radioactive sur des circuits qui risquent de lâcher.

Aujourd’hui, elle vient d’avouer une nouvelle dérive des coûts de chantier qui atteint-officiellement- les 11 milliards d’euros* ainsi qu’un retard supplémentaire de plus d’un an pour un hypothétique chargement du combustible et démarrage  fin 2019 . Et en raison de ce retard, justifie le maintien inacceptable de la centrale Fessenheim grâce au « décret de dupes sur une illusoire fermeture » que le Collectif anti-nucléaire Ouest avait dénoncé dans ce communiqué d’avril 2017 ** Continuer la lecture de Encore un nouvel épisode au feuilleton délirant du chantier nucléaire EPR de Flamanville : à quand la fin ? 

Communiqué du 11 décembre 2017. Catastrophe nucléaire à l’Ile Longue : ils vous y préparent !

La catastrophe nucléaire en France n’est plus à exclure, aussi les différentes structures étatiques réfléchissent à la façon de faire accepter à la population l’inéluctable situation de vivre en zone contaminée tout en donnant l’illusion qu’ils maîtrisent la situation. Ce sera le sens de la « simulation d’accident nucléaire» prévue les 12 et 13 décembre dans la rade de Brest sur la presqu’île de Crozon, à l’Ile Longue où sont stationnés les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE).

Le documentaire diffusé sur ARTE le 5 décembre 2017 « Sécurité nucléaire : le grand mensonge » montre justement comment la France a construit et accru sa vulnérabilité avec la multiplicité de ces sites nucléaires, et se montre incapable de faire face au risque grandissant du terrorisme. Des drones ont survolé le site de l’Ile Longue en 2015 mais à ce jour nous ne connaissons ni les auteurs ni le but ce survol.

Continuer la lecture de Communiqué du 11 décembre 2017. Catastrophe nucléaire à l’Ile Longue : ils vous y préparent ! 

Visite d’Emmanuel Macron à l’Ile Longue le 4 juillet : entêtement dans la doctrine nucléaire ?

Communiqué du 1 juillet 2017

Visite  d’Emmanuel Macron à l’Ile Longue le 4 juillet : entêtement dans la doctrine nucléaire ?

Chef des Armées Emmanuel Macron, Président de la République et initiateur de LRM « La république en marche » affirme sa volonté d’un monde nouveau.

Et pourtant sa venue le mardi 4 juillet 2017 sur la base de l’Ile Longue, comme l’ont fait des prédécesseurs à l’Elysée Messieurs Chirac et Sarkozy, réaffirme l’entêtement aveugle, répété, dangereux et inutile dans la dissuasion nucléaire française. Cet entêtement ne fait qu’exacerber les tensions et accroître notre vulnérabilité avec les multiples installations nucléaires qui sont des cibles potentielles pour tout « terroriste » ne supportant plus l’arrogance de l’État français et ses pratiques coloniales voire mafieuses.

In this photograph taken at sea on July 4, 2017, French president Emmanuel Macron (C) looks through the periscope of submarine « Le Terrible » during a visit to the vessel. / AFP PHOTO / POOL / Fred TANNEAU

Continuer la lecture de Visite d’Emmanuel Macron à l’Ile Longue le 4 juillet : entêtement dans la doctrine nucléaire ? 

Essais nucléaires : disparition d’un juste, Bruno Barrillot

Communiqué du 28 mars 2017

Bruno Barillot est décédé ce samedi 25 mars à Tahiti à l’âge de 76 ans auprès de ceux qu’il a défendu jusqu’à son dernier souffle : les victimes des essais nucléaires en Polynésie française.

La fédération anti-nucléaire Bretagne rend hommage à l’action de cet infatigable militant anti-nucléaire, épris de justice et de paix. Il réunissait documentation, preuves, arguments afin de faire reconnaître et indemniser  ceux qui souffraient dans leur chair des conséquences des essais nucléaires notamment en Polynésie française. Larbi Benchiha, réalisateur en 2016 du film « Bons baisers de Moruroa » l’avait interviewé longuement à ce sujet.

Bruno Barrillot a conduit une réflexion approfondie et documentée sur les questions de conflits et armements notamment nucléaires, réflexion précieuse sur laquelle il faut nous appuyer* au moment où la France a choisi de doubler le budget consacré à l’arme atomique et a voté en décembre dernier contre l’organisation d’une conférence en 2017 à l’ONU pour bannir l’arme atomique.

Cette résolution a été approuvée par 113 pays n’acceptant plus de se faire terroriser par ceux qui possèdent cette arme de destruction massive.

Continuer la lecture de Essais nucléaires : disparition d’un juste, Bruno Barrillot