Archives pour la catégorie Nos Actions

Mines d’uranium : Action à Vannes devant la préfecture du Morbihan

Samedi 14 juin à 11h devant la préfecture de Vannes, la Fédération Anti-nucléaire Bretagne a dénoncé l’inertie des pouvoirs publics et l’impunité dont bénéficie le pollueur AREVA depuis trop d’années.

L’extraction de l’uranium laisse un héritage empoisonné que ce soit ici en Bretagne, en France, au Niger ou ailleurs. Elle doit cesser. Et réparation doit être exigée au pollueur AREVA pour juguler l’impact sanitaire.

Voir le reportage fait par France 3

Communiqué du 21 mai 2014 : Lettre ouverte et réponses des listes candidates aux élections européennes de la circonscription ouest

AE2D – Agir pour un Environnement et un Développement Durables (29), Collectif Sortir du nucléaire – Pays de Saint Malo (35), CRABES (29), Fédération Anti-Nucléaire Bretagne, Libre Canut (35), Sortir du nucléaire Cornouaille (29), Sortir du nucléaire Pays nantais (44), Sortir du nucléaire Pays de Rennes (35), Sortir du nucléaire Trégor (22), Stop nucléaire 56 Trawalc’h (56), Université Européenne de la Paix (29), Vivre dans les monts d’Arrée – Bevañ e Menez Are (29)

Continuer la lecture de Communiqué du 21 mai 2014 : Lettre ouverte et réponses des listes candidates aux élections européennes de la circonscription ouest 

Lettre ouverte aux listes de la circonscription ouest pour les élections européennes 2014

Lire les réponses des listes à la lettre ouverte


En France, 33 réacteurs sur 58 ont atteint ou dépassé en 2014 la durée de 30 ans prévue lors de leur construction… En 2025, la quasi-totalité des réacteurs (55) auront atteint leur limite d’âge. L’ASN, pourtant favorable à l’industrie nucléaire, déclare que les réacteurs les plus récents, comme ceux de Civaux (mis en service en 1997 et 1999), sont « particulièrement en retrait concernant le respect et la mise en œuvre des principes fondamentaux de la sûreté » et relève de nombreuses malfaçons sur le chantier de l’EPR Flamanville dont le coût a triplé et avoisine les 9 milliards d’euros. La France continue de faire illusion avec un retraitement-extraction de plutonium inutile, coûteux et dangereux (stockage, transports,…). Les déchets nucléaires s’accumulent sans aucune perspective de solution à moyen terme. Il y a urgence à arrêter immédiatement le nucléaire en France et en Europe avant la catastrophe. Le Japon a arrêté son parc en 14 mois, c’est aussi possible en Europe en décidant dans le même temps de donner la priorité à la sobriété énergétique et au développement des énergies renouvelables. Continuer la lecture de Lettre ouverte aux listes de la circonscription ouest pour les élections européennes 2014 

Manifestation devant l’ancienne centrale de Brennilis

Manifestation devant la centrale de Brennilis

Environ 150 militants antinucléaires ont manifesté dimanche après-midi devant l’ancienne centrale nucléaire de Brennilis (Finistère) en cours de démantèlement afin d’exiger l’arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire.

Le rassemblement était organisé par la fédération antinucléaire de Bretagne à l’occasion du 27e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl.

« On manifeste symboliquement ici, car le démantèlement des échangeurs de chaleur de la centrale va commencer, et on s’opposait au découpage qui représente 600 tonnes de déchets radioactifs », a indiqué Chantal Cuisnier, porte-parole de la fédération.

En mars le conseil d’Etat avait rejeté le recours de plusieurs associations opposées au démantèlement partiel de la centrale. Sortir du Nucléaire Cornouaille réclamait notamment un débat public sur le démantèlement, le transport et le stockage des déchets radioactifs.

La fédération antinucléaire a également dénoncé le prochain tir d’essai de missile M51 depuis un sous-marin au large de la Bretagne qui est, selon les militants, prévu dans les jours qui viennent.

« Il s’agit d’une véritable provocation, et cela marque la volonté de François Hollande de relancer l’armement nucléaire », ont affirmé les militants.

Interview sur Tébéo

Alain Rivat, porte-parole de la Fédération anti-nucléaire Bretagne (et non « Fédération nucléaire » comme l’indique le journaliste ) en 2013 à l’occasion des 2 ans de la catastrophe de Fukushima (et non « 1 an »).

Différents sujets abordés : Fukushima, Erdeven, Brennilis, transport des déchets radioactifs,  création de la FAN, mines d’uranium, alternatives énergétiques, Tchernobyl.

Durée de l’interview : 6 minutes